Conseil supérieur de la Jeunesse/ Les modalités d’élection des membres au titre des représentations locales des jeunes fixées 

Les modalités d’élection des membres du Conseil  supérieur de la Jeunesse au titre de la représentation des jeunes par wilayas ont été fixées par un arrêté interministériel publié dans le  dernier numéro du Journal Officiel (JO).

L’arrêté interministériel indique que « les 232 membres du Conseil supérieur de la Jeunesse, au titre de la représentation des jeunes des wilayas, sont élus au niveau local par des conférences de jeunes de communes et des conférences de jeunes de wilayas », soulignant que le nombre de jeunes représentant les wilayas au niveau de ce Conseil est « proportionnel à la population de chaque wilaya ». Pour la tenue de la conférence des jeunes de la commune, l’arrêté interministériel stipule que « la commune publie, 30 jours avant la date de la tenue de la conférence de jeunes de la commune, conformément au calendrier fixé par le wali, un appel à participation devant obligatoirement comporter l’objet de la conférence et « les modalités d’inscription via la plate-forme numérique mise en place à cet effet par les services du ministère de la Jeunesse et des Sports, en collaboration avec les services du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et  de l’Aménagement du territoire ».

La conférence de jeunes de la wilaya est organisée par la commission de wilaya qui est présidée par le wali ou par son représentant, et ladite commission est tenue de communiquer les résultats de l’élection comportant la liste des représentants élus de la wilaya et la liste des suppléants. Pour ce qui est des conditions d’éligibilité au Conseil supérieur de la jeunesse au titre de la représentation des jeunes des wilayas, fixées dans le même arrêté interministériel, sont comme suit: être de nationalité algérienne, être âgé de 18 à 35 ans à la date de la tenue de la conférence de jeunes de wilaya, justifier d’un niveau universitaire en étant dûment inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur, jouir de ses droits civiques, ne pas avoir fait l’objet d’une peine portant atteinte à l’honneur, ne pas exercer un mandat électif ou représentatif dans une institution consultative ou représentative et/ou élue nationale ou locale, ne pas exercer une responsabilité élective au sein des organes et/ou des instances d’un parti politique.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Année 2022/ Le message du Président de la République, M. Abdelmadjid  Tebboune

sam Jan 1 , 2022
Le président de la République, M. Abdelmadjid  Tebboune a adressé vendredi un message de voeux au peuple algérien à  l’occasion de l’avènement du nouvel an 2022.    “Concitoyennes, Concitoyens, A l’occasion de l’avènement du nouvel an 2022, je vous adresse mes  chaleureuses félicitations et mes meilleurs voeux. A l’entame de […]