Tous les approvisionnements en gaz naturel vers l’Espagne passeront désormais sous la mer

C’est désormais le gazoduc Medgaz, reliant directement la ville de Béni Saf à la ville espagnole Almeria,  en passant par la mer Méditerranée,  qui assurera l’approvisionnement de l’Espagne en gaz naturel. L’information est donnée par le Ministre de l’énergie et des mines, Mohamed Arkab qui met ainsi fin à d’interminables  questionnements, ces temps derniers, sur l’improbable reconduction du contrat pour le gazoduc Maghreb-Europe, qui traverse une partie du Maroc et  dont l’échéance prend fin en  d’octobre 2021.

Par Yasmine Meddah

Selon les déclarations du Ministre de l’énergie et des mines, lors de sa rencontre avec l’ambassadeur d’Espagne en Algérie, Fernando Moran, dans son département ministériel,  l’Algérie s’est toujours engagé  à assurer un approvisionnement régulier pour son client espagnol, d’abord à travers le gazoduc Maghreb-Europe puis  grâce à la nouvelle infrastructure qui est  le  gazoduc Medgaz, dont le lancement s’est fait en 2011. « L’Algérie a déployé des efforts pour garantir la sécurité des approvisionnements en gaz naturel du marché espagnol à travers les importants investissements consentis pour acheminer dans les meilleures conditions le gaz naturel sur le marché » rappelle le ministre de l’énergie et des mines.

IL y a quelques temps et en réponse à une question portant sur la capacité l ‘Algérie à approvisionner régulièrement  le marché Espagnol, surtout en période hivernale,  le premier responsable de Sonatrach avait déclaré  que  toutes les dispositions nécessaires en cas de non renouvellement du contrat d’excellence du gazoduc Maghreb-Europe, ont été prises pour assurer les engagements de notre pays vis-à-vis de ses clients.  Le premier  responsable de la compagnie pétrolière Algérienne avait  aussi affirmé que l’Algérie dispose de capacités de liquéfaction conséquentes  qui lui permettent également de répondre positivement à une demande supérieure du marché espagnol, sans aucun problème.

Pour rappel, le gazoduc Maghreb-Europe a vu le jour suite à un accord intergouvernemental entre l’Algérie, l’Espagne et le Maroc en 1991. Les travaux de construction du gazoduc débutent en 1993 et son exploitation commerciale commence dès  l’année 1996 avec une capacité de transport initiale de 8,5 milliards de mètres cubes. Sa conception devait répondre au besoin de diversification de la structure espagnole de gaz. Entre 2003 et 2005, sa capacité est augmentée à hauteur de 50%.

Pour ce qui est du gazoduc Medgaz, il est construit à plus de 2000 mètres de profondeur sous la mer, il est d’une longueur de 210KM, et  relie la station de compression de Bénisaf dans la wilaya d’Ain Temouchent au port d’Almeria, avec une capacité annuelle de 10,2 milliards de mètres cubes. Il est la voie la plus directe pour approvisionner le sud de l’Europe en gaz naturel. Il est également considéré comme une contribution importante parmi les objectifs de marqués par le protocole Kyoto, en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Y.M

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Commerce et agriculture : Vers des solutions communes

dim Août 29 , 2021
Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani et le ministre  du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig ont présidé jeudi a Alger une réunion de coordination consacrée à l’examen des dossiers communs et à la concertation en vue de trouver des solutions appropriées aux […]