Art de la photographie/ Des artistes italiens exposent à Alger

 

 

« Eyes on tomorrow », une exposition de photographies de trois jeunes artistes italiens qui portent une réflexion sur les rapports entre l’homme, la nature et la technologie, a été inaugurée mercredi soir à Alger.

Accueillie à l’Institut culturel italien d’Alger, l’exposition regroupe une sélection d’œuvres de Giulia Vigna, Marina Caneve et Irene Fenara.

Dans une scénographie originale, basée sur l’utilisation de structures modulaires en bois, les artistes portent une réflexion sur différents thèmes liés notamment à l’environnement à travers une approche recherchée et des aspects nouveaux.

Présente au vernissage, Giulia Vigna propose un voyage “imaginaire” à travers six photographies narratives, soigneusement choisies et agencées.

Déclinées sous forme d’un journal visuel, ses œuvres racontent une histoire, celle d’un camionneur qui prend des photos lors de son voyage en Sibérie. “Mes images sont des portions de photographies prises par des utilisateurs ordinaires. Elles racontent à travers, des personnages fictifs, le voyage de ce chauffeur de camion et font émerger des enjeux liés à l’impact de l’homme sur l’environnement et le paysage”, a expliqué cette jeune artiste.

Dans une approche expérimentale recherchée, Marina Caneve explore, quant à elle, la relation complexe entre l’homme, la nature et la technologie en mettant en évidence la transformation de l’environnement naturel par l’intervention de l’homme qui cherche à exercer son pouvoir sur la nature.

Elle illustre le rapport de l’homme à la nature à travers une série de photos montrant des clôtures et des caméras qui surveillent et suivent les mouvements des animaux dans leur milieu naturel. C’est le cas dans cette photographie qui donne à voir une barrière métallique au milieu d’une réserve naturelle ou encore ce support métallique sur lequel est fixée une caméra de surveillance.

Pour sa part, l’artiste Irene Fenara présente une sélection d’images issues de caméra de surveillance, soulignant ainsi le contraste entre une activité fonctionnelle (mécanique) et une esthétique puissante. Ses photos interrogent le regard de l’observateur et l’objet observé et capturé par une machine (vidéosurveillance).

Organisée par l’ambassade d’Italie en Algérie et l’Institut culturel italien d’Alger, l’exposition fait partie d’un projet dédié à la promotion des recherches dans la photographie italienne. “Eyes on tomorrow” (Un oeil sur le futur) est visible jusqu’au 30 juillet.

R.C

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Revirement espagnol sur le Sahara occidental/ Le seul résultat est une crise diplomatique avec l'un des pays stratégiques pour l'Espagne, qu’est l'Algérie, a déclaré hier le Président d’un parti espagnol

dim Juin 12 , 2022
    Le seul résultat du revirement du Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, sur le conflit au Sahara occidental a été “la plus grande crise diplomatique avec l’un des pays stratégiques pour l’Espagne, qui est l’Algérie”, a regretté samedi le président du Parti populaire (PP, opposition), Alberto Nunez Feijoo.   […]